Les Cornues

Le fromage de chèvre est-il bon pour la santé ?

Amateurs de fromages, vous avez de bonnes raisons de vous réjouir et faire taire les mauvaises langues qui disent qu’il ne faut pas abuser des bonnes choses ! Le fromage de chèvre n’est pas qu’un petit plaisir en fin de repas – voire même un pêché mignon pour certains. En effet, il est également très bon pour votre santé et recèle de nombreux trésors dont notre organisme a besoin pour bien fonctionner. Protéines, vitamines, phosphore : découvrez quels avantages il y a à consommer du fromage de chèvre, pour ne plus jamais culpabiliser devant un bon Cabécou ou un crottin de Chavignol.

Un concentré de vitamines

Vitamine A1, vitamine B, oligo-éléments, calcium, phosphore… qui aurait pu penser qu’autant de bonnes choses de trouvaient dans le fromage de chèvre.

Ainsi, la vitamine A1 protège des infections et des maladies tandis que la vitamine B est bien connue pour protéger le système nerveux, être bénéfique pour les tissus de la peau ainsi que les ongles et les cheveux. On trouve également du zinc et du sélénium qui sont deux oligo-éléments essentiels pour se prémunir des maladies dégénératives !

Évidemment, vous trouverez dans le fromage de chèvre du calcium qui est essentiel pour les os à tous les âges de la vie et particulièrement chez les plus jeunes et les plus âgés. En fonction du fromage, vous y trouverez 1 à 1,2 grammes de calcium. Le calcium est aussi source de phosphore qui est utile dans la régénérescence des tissus osseux.

De plus, le fromage de chèvre, comme tous les fromages, est fabriqué à partir de la fermentation du lait par des bactéries lactiques. Ces bactéries sont essentielles pour notre organisme ! Elles aident à maintenir la bonne santé de notre flore intestinale et agissent comme des probiotiques en renforçant notre système immunitaire et en chassant les bactéries pathogènes.

Le fromage de chèvre est moins calorique

Autre avantage, le fromage de chèvre est moins calorique que les fromages au lait de vache, par exemple.

Tout d’abord, le lait de chèvre est une alternative bien connue de ceux qui tolèrent mal le lait de vache. En effet, il est bien mieux digéré par l’organisme, notamment grâce aux nombreuses vitamines et minéraux qu’il contient. De plus, le fromage de chèvre contient davantage d’acides gras à chaîne courte. Or, plus un fromage contient des acides gras saturés qui sont connus pour faire augmenter le taux de mauvais cholestérol, plus sa teneur en matière grasse est élevée. Et ça, si on peut profiter de manger du fromage en se passant du cholestérol et des matières grasses on dit oui !

Petite astuce : pour choisir un fromage vraiment light, optez pour un fromage frais qui contiendra davantage d’eau que les fromages secs. Sa concentration en matière grasse sera ainsi plus faible.

Une bonne alternative pour les végétariens

Bien sûr, ne servez pas un fromage de chèvre à un vegan qui ne consomment rien d’animal… Mais les personnes végétariennes consomment, elles, des produits issus des animaux. Or le fromage de chèvre est une bonne source de protéines et peut ainsi être envisagé comme une alternative à la viande ou au poisson ! En effet, il contient environ 20 grammes de protéines par kilo.

Les protéines, autrement appelées acides aminés, contenues dans le fromage de chèvre sont fondamentales pour entretenir les tissus musculaires. Les apports journaliers recommandés sont variables d’une personne à une autre en fonction notamment de son activité. Néanmoins, il est généralement conseillé de consommer 0,83 grammes de protéines par jour.

Comment déguster le fromage de chèvre ?

Il existe pléthore de fromages de chèvre en France ! Il y en a pour tous les goûts, du plus doux au plus fort. Il se consomme aussi bien frais que très sec, il se défait alors en strates et les palais affûtés auront un grand bonheur à le déguster.

Certains le consomment en tartine au petit-déjeuner – il n’y a pas d’heure pour les braves -, à l’apéritif saupoudré de paprika, en salade sur du pain grillé – avec des herbes de Provence ou un peu de miel –  (qui n’est pas fan d’une bonne salade de chèvre chaud ?) ou pour conclure un bon repas, les façons de consommer le fromage de chèvre sont multiples. On peut également l’accompagner de confiture de cerise noire comme le fromage de brebis basque, de figue, d’orange, de gelée de groseille ou de pâte de coing.

A noter, les femmes enceintes devront plutôt choisir des fromages au lait pasteurisé afin de ne pas prendre le risque de contracter la listériose pendant leur grossesse. En effet, c’est moins drôle, mais ça ne dure que neuf mois… courage !